La Chine vilipende le dollar : Bitcoin en embuscade

news

Le président de la Shanghai Gold Exchange (SGE) a plaidé cette semaine pour la création d’une nouvelle monnaie de réserve internationale. Mr. Wang veut contrebalancer le dollar US dont il prédit que la valeur diminuera sur le long terme. Une déclaration légitime quand on sait que le billet vert a déjà perdu 98 % de sa valeur face à l’or depuis la création de la FED en 1914…Pendant ce temps, le Bitcoin attend son heure…

Lawfare

Magasin à 10 dollars (anciennement à 1 dollar)

« Le commerce international a besoin d’un nouveau système monétaire international par lequel aucun pays n’aura le pouvoir de geler les avoirs internationaux d’un autre pays. »

Wang Zhenying, président de la Shanghai Gold Exchange

Les États-Unis sont clairement montrés du doigt et cette phrase est assassine!

Washington utilise le dollar et l’extraterritorialité du droit US comme des armes géopolitiques impérialistes. Dit autrement, les pays qui ne respectent pas les embargos économiques décrétés par les États-Unis s’exposent à des représailles.

Ce n’est pas pour autre chose que les États-Unis représentent à eux seuls 38 % des dépenses militaires mondiales…

Wang estime que le dollar « est une arme pour les États-Unis, mais une source d’insécurité pour les autres pays ». Des propos qui font écho à ceux de l’ancien gouverneur de la banque centrale chinoise, Mr Zhou Xiaochuan, qui veux “une monnaie de réserve internationale déconnectée de nations individuelles”. Si les choses n’étaient pas assez claires…

Mais de quelle monnaie la Chine parle-t-elle ?

De l’or

Lingot d'or chinois

Les deux grands marchés historiques de l’or sont le « Loco London » et le “COMEX” de NewYork. La Chine, dans un effort d’internationalisation de sa monnaie, s’est dotée de son propre marché : le Shanghai Gold Exchange.

L’empire du milieu est devenu le plus grand producteur et importateur d’or du monde. Plus de 11 600 tonnes d’or ont été physiquement délivrées en 2018, faisant du SGE la plus grande bourse d’échange d’or physique au monde.

Pékin accumule le l’or sans discontinuer depuis de nombreuses années. Une boulimie partagée par son alliée Russe qui possède tout simplement les plus grandes réserves d’or comparé à sa masse monétaire. Cela signifie que la Russie possède plus d’or pour chaque Rouble en circulation que les États-Unis et l’Europe pour chaque dollar/euro.

Il n’est pas anodin que ce soit le président du SGE qui plaide pour une nouvelle monnaie de réserve internationale. Cela suggère que la Chine veut remettre le Gold Standard au goût du jour. C’est-à-dire un système monétaire international dans lequel les nations paient leurs importations en or.

L’utilisation du métal jaune aurait le grand avantage de supprimer les spéculations sur le marché des changes. La Russie et la Turquie en ont fait l’amère découverte ces dernières années en voyant la valeur de leur monnaie s’effondrer sous les coups de boutoir des banques américaines. Impossible de déstabiliser un pays par le taux de change quand le commerce international se règle en or…

Privilège exorbitant

Le Gold Standard a été abandonné par les États-Unis en 1973. Ce fut un coup de tonnerre immense qui sonna la fin du système monétaire international post WWII.

La résurrection du Gold Standard empêcherait l’Oncle Sam d’afficher une balance commerciale chroniquement déficitaire sans que la valeur du dollar ne s’écroule. En effet, la valeur du dollar est artificiellement soutenue du fait que le reste du monde doit s’en procurer pour acheter le pétrole.

[Le pétrole étant de loin la matière première la plus échangée du monde.]

Ce système a un nom. Le “pétrodollar”. Le fait que le pétrole soit vendu exclusivement en dollar oblige toutes les banques centrales à détenir la majeure partie de leurs réserves en dollar. Des réserves qu’elles placent dans le ponzi de la dette américaine pour faire des petits (intérêts).

Pour le dire encore plus clairement, les États-Unis peuvent se permettre d’avoir une balance commerciale déficitaire car les dollars qu’ils dépensent finissent par revenir via la dette empêchant au passage le dollar de se déprécier.

D’où l’embargo sur l’Iran qui souhaite vendre son pétrole en Yuan et non pas en dollar… Même histoire pour le Venezuela.

Maintenant, la question est de savoir de combien d’or la Chine dispose ? Un écran de fumée entoure les réserves d’or de la Chine et il est probable que celles-ci soient toujours inférieures à celles du bloc occidental. UE et USA possèdent environ 18 000 tonnes d’or alors que la Chine n’en détiendrait “officiellement” que 2000. Voilà une raison supplémentaire de préférer adopter le Bitcoin comme monnaie de réserve internationale…

En conclusion, notons que tout comme l’or, le Bitcoin est disponible en quantité limitée. Cette rareté garantit que sa valeur ne diminuera pas dans le temps. Et contrairement à la relique barbare, il peut voyager d’un pays à l’autre en quelque minutes, et gratuitement.

BOUM!..

J’ai une monnaie a vous proposer bande de faux-monnayeurs : #BITCOIN https://t.co/WEV2WhZhBa

— Nicolas Teterel (@CryptojournalFr) April 28, 2020

Il parait que beaucoup de mineurs de Bitcoin sont Chinois…

The post La Chine vilipende le dollar : Bitcoin en embuscade appeared first on TheCoinTribune.

This content was originally published here.