Ma vision personnelle de la Révolution Bitcoin – bitcoin.fr

news

La semaine dernière, j’ai participé à un événement très sympathique à Biarritz, Surfin’Bitcoin. L’occasion de retrouver mes vieux amis, les OG et les jeunes frappes, et de prendre le pouls de ce que j’appelle depuis quelques années la Révolution Bitcoin. Lors des conférences, ateliers et autres apéros, j’ai observé que le mouvement et la technologie se porte très bien. J’ai pu malgré tout remarquer quelques lignes de fractures que je développerai dans un prochain billet. En attendant, après avoir introduit mon historique et mes motivations à participer à cette révolution, je précise ici la vision que j’en ai.

Qu’est-ce que la Révolution Bitcoin

Avant d’entrer dans les sujets qui me tiennent à cœur, il me faut préciser ce que j’entends par Révolution Bitcoin. Il s’agit d’un mouvement de réappropriation de la souveraineté financière et de redéfinition de la confiance dans l’espace numérique grâce à l’invention du protocole Bitcoin, le consensus de Satoshi. Bien entendu, je ne limite pas cette révolution au protocole Bitcoin, bien qu’il ait porté ce mouvement seul pendant des années. Je pense que tous les protocoles d’échanges publics (plus ou moins) décentralisés participent à la vague de fond qui finira par balayer un grand nombre de vieilles structures corporatistes, étatiques ou monopolistiques. La Révolution Bitcoin est un mouvement émergeant (les utilisateurs et soutiens sont de plus en plus nombreux), un mouvement irrémédiable (il est techniquement incensurable et indestructible, et si c’était le cas, il renaîtrait de ses cendres) et mouvement constructif (il propose des solutions inédites et utiles).

Bien entendu, Bitcoin s’inscrit dans une révolution plus vaste, celle d’internet. Mais, je pense qu’il est la pièce la plus sournoise et radicale, car elle s’attaque aux fondations de la civilisation précédente en proposant de nouvelles références pour la valeur et la confiance. Les cartes sont redistribuées. Bien entendu, on peut me prendre pour un doux rêveur et que, de toute façon, Bitcoin et sa descendance ne sont que des joujoux qui ne peuvent détrôner les réseaux bancaires ou la soi-disant souveraineté des États sur la monnaie. C’est des discours que j’ai entendu par des banquiers ou des personnes bien établies dans les institutions financières et politiques. Mais moi, ce que je vois, c’est que leurs gamins jouent avec des machines de minage, avec du DOGE, des NFT ou des outils décentralisés. Le mouvement est pacifique, presque invisible, mais je constate que la bascule s’avance très rapidement.

Il n’y aura pas de Grand Soir, ni même de têtes coupées. Tout comme l’adoption des outils informatiques et d’internet, la Révolution Bitcoin s’imposera petit à petit dans le quotidien des gens et les institutions obsolètes se réinventeront ou disparaîtront. Le Révolution sera malgré tout copernicienne et changera profondément les rapports économiques et de confiance dans nos sociétés.

Pour terminer, je vous renvoie sur un ancien article de ma plume reprise par bitcoin.fr pour expliquer pourquoi il est abusif de parler de « Révolution blockchain » plutôt que de « Révolution Bitcoin ».

Je n’ai ici qu’introduit ce sujet passionnant et j’essayerai d’aborder plus précisément certains sujets à l’occasion. En voici quelques uns :

En attendant, comme chaque mercredi, un nouveau cahier est disponible sur printathome.cc. Cette semaine, 9/19 de Pascal Lovis

A propos de l’auteur

Administrateur du Cercle du Coin, entrepreneur et éditeur, Lionel Jeannerat a notamment publié Objective Thune, essai satirique de Jacques Favier et Philippe Ratte, illustré par Pamina Calisti (PVH éditions).

Article publié originellement sur le blog « Les divagations de Ludomire »

This content was originally published here.